Le Soleil: Matt Haimovitz et Christopher O’Riley: des styles, une musique ***1/2

February 22, 2012

Y a-t-il un moment où une chanson cesse d’être populaire pour devenir un classique?

Absolument, si on en juge par le résultat qu’obtiennent le violoncelliste Matt Haimovitz et le pianiste Christopher O’Riley. Le menu du premier CD révèle déjà une certaine recherche: Piazzolla, Stravinski, Janacek, de la musique de Bernard Herrmann pour le film Vertigo, une pièce de Martinu à saveur folklorique, le tout par ailleurs brillamment exécuté. L’étonnement vient surtout de la série d’arrangements signés O’Riley tirés du répertoire de Radiohead, d’Arcade Fire, de Blonde Redhead, des Cocteau Twins ou de John McLaughlin figurant sur le deuxième disque. De ces morceaux interprétés dans un cadre rigoureux mais souple jaillit souvent une courbe dramatique toute nouvelle. Pour les instrumentistes, ce qui compte avant tout, c’est que la musique soit riche et qu’elle se prête à l’exécution en duo. Le reste se passe entre nos deux oreilles.

HAIMOVITZORILEY

Shuffle.Play.Listen

Shuffle.Play.Listen

by Richard Boisvert

View this at Le Soleil.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s